Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le temps des Avelines

Le temps des Avelines


Source

Publié par Tinuviel sur 31 Mars 2015, 14:49pm

Catégories : #POEMES EN VRAC

 

 
une aube point
et sa lumière offerte accompagne ma flamme
sur ce chemin discret, invitant au voyage
où glissent incertains mes premiers pas d'enfant
 
je marche seule
joyeusement seule
effeuillant mes miroirs
parmi l'infinité de tous ces paysages
immortels et sacrés
vibrant sous les couleurs d'une aurore sans âge
 
je marche comme on prie
avec recueillement
avec force et envie
en douce intimité avec les éléments
debout face au soleil et le regard bien droit
je bois cette clarté
je respire la vie par ces milliers de failles
qui ont égratigné l'armure de mon âme
y laissant se glisser l'or sacré de la joie
 
Quelques foulées encore... ces foulées seront miennes !
Tout comme cette audace qui se fait moins timide
et mon souffle plus ample
pour arriver enfin à l'orée de ce temple
cette forêt profonde de la connaissance
bruissant de mille voix anciennes
forêt douce et féconde,
sombre, utérine et dense
où poser la ferveur de mon coeur aux aguets
ouvert à toutes les directions du temps et de l'espace
 
arbres et pierres,
témoins solides et bienveillants
soyez guides et flambeaux de mon cheminement
complices de ma quête
de cette reliance intime
de ce retour vers l'origine
 
tout au bout du sentier s'illumine la source
au-delà de ce gué solide sous mes pas
berceau de cette vie qui pulse dans mon ventre
comme le son d'un tambour, et se dévoile à moi
cette source si claire qui me dit "sois vivante
marche, ne t'arrête pas
et puis apprends, rêve et enchante
le monde autour de toi
ressens, aime et partage
tout ce qui t'est donné"
 
ma source-Mère
ma douce, ma puissante
ma forte, ma patiente
dont je ressens l'appel depuis la nuit des temps
laisse-moi m'abandonner à ta danse fertile
pour me glisser en toi
éperdument fragile
face à l'immensité
ma Mère, berce-moi de ton souffle premier
donne-moi l'air pour respirer à ma mesure
donne-moi l'eau pour ensemencer mes blessures
et le feu jaillissant
de tout ce qui est, a été et sera,
issu de cette source, ma mère sans visage
d'où je viens et retourne, traversant tous mes âges
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents