Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le temps des Avelines

Le temps des Avelines


Profession de foi

Publié par Tinuviel sur 3 Juin 2015, 22:29pm

Catégories : #POEMES EN VRAC

Dessin : Amanda Clark
Dessin : Amanda Clark

Je ne me censurerai plus jamais pour faire plaisir.
Je ne renoncerai pas à ma nature profonde, en pleine éclosion, pour rassurer quelques vagues frileux.


Je ne tairai pas ma vérité pour éviter de déplaire, je n'étoufferai ni mes cris de joie, ni mes larmes, ni ma jouissance éblouie, ni mes questions dérangeantes, ni mes rires, ni mes émois trop encombrants. Ils sont l'expression de ce que je vis, de ce que je suis.
Et je ne changerai pas ce que je suis pour entrer dans le carcan construit par les craintes et les préjugés.


Je ne vivrai plus jamais en dilettante, en marge de ma vie ; j'en serai l'artisan, et je continuerai à creuser, infatigablement, à la recherche du vrai, du juste et du bon, en moi et autour de moi.
Le front haut et fier, je regarderai sans ciller tant l'ombre que la lumière.
Je cultiverai la ferveur et l'Amour, de toute mon âme enchantée, sur mon chemin de connaissance.

Je veux désormais aller vers ceux qui n'attendent pas de moi que je les rassure ou me conforme à leurs exigences, qui me voient et m'acceptent malgré et pour ce que je suis, libre, sauvage et torrentielle, dans toute ma diversité, ma profondeur et mes excès.
Désormais je ne me donne, et je n'accepte de recevoir que de ceux qui caressent et étreignent mon âme sans la contraindre, qui m'aiment et me respectent dans toute ma fluidité, forte et douce à la fois, ondoyante dans mon éveil, brûlante dans ma passion et toujours en mouvement vers ce qui m'appelle et m'élève.
Je les aime et les respecte en retour, dans toute l'expression de leur être.

Je ne marcherai plus qu'aux côtés de ceux qui ne comptent pas mes foulées et ne jugent pas de mon itinéraire, mais partagent ma joie simple à embrasser le monde d'un regard d'enfance. Qui savent donner et recevoir en toute simplicité.
Au pas de ceux-là, je règlerai le mien, le temps qu'il nous plaira.

Je fermerai désormais mes yeux, mes oreilles et mon cœur à la mesquinerie, la malveillance et la peur, la bêtise et la suffisance, pour agrandir mon espace d'accueil à tous ceux qui créent, chantent, apprennent et inventent la Vie à chaque instant, en toute humilité, à tous ceux qui sèment le respect, la bienveillance, la curiosité insatiable, la sincérité et l'Amour sur leur passage. C'est à leurs côtés, fidèlement et solidement, que je veux continuer à arpenter les chemins escarpés de l'émerveillement, à effeuiller l'univers et à me gorger de ses merveilles, à partager la joie comme le pain de la route, à me nourrir de connaissance et de beauté avec la même avidité gourmande.
Notre générosité mutuelle ne peut être qu'à la mesure de notre liberté.

Aujourd'hui je marche, droite et nue, dans l'accueil inconditionnel de celle que je suis, l'âme remise au monde par l'eau et par les flammes.

Juin 2015

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents